La lumière naturelle: Le Soleil

Si vous en avez la possibilité, photographiez en lumière naturelle. La meilleure lumière pour prendre des photographies culinaires et la plus économique est en effet sans conteste la lumière du jour, dans la mesure où l’on sait l’appréhender. Prenez le temps de prendre vos photos en pleine journée: sachez qu’à l’aube, les tons seront assez froids et plutôt bleutés. A midi l’éclairage est plutôt neutre, ni trop bleu, ni trop orangé. En milieu d’après-midi jusqu’au coucher de soleil, les tonalités sont franchement orangées.

pic

L'orientation

Il y a deux orientations qu'on utilise beaucoup dans la photographie culinaire:
1. celle où la source lumineuse se trouve sur le côté du sujet et de l’appareil photo.
2. celle où la source lumineuse est face à l’appareil photo (derrière le plat)

pic

La plus facile des orientations à maîtriser est celle venant de côté. Sur fond foncé, vous pouvez créer de jolis clairs-obscurs.
La deuxième permet de faire rentrer plus de lumière dans l’appareil photo, cependant votre plat risque fortement d’être à contre-jour, et il faudra donc contrebalancer en renvoyant de la lumière devant votre sujet.

La réflexion et la diffusion

Il est possible d’atténuer les contre-jours et les ombres trop marquées sans utiliser d’autres sources lumineuses.
Il peut s’agir d’un réflecteur acheté dans le commerce (blanc, argenté ou doré) ou d’une feuille de papier que vous ferez tenir debout par un système de votre choix. Si vous êtes bricoleur, vous pouvez aussi vous fabriquer une cage à l’aide d’un grand carton. Le principe est de garder 3 côtés (que vous devrez peindre côté intérieur en blanc ou couvrir de papier blanc) du carton. Vous poserez ensuite votre carton sur une surface blanche ou une jolie nappe. Si l’on ne garde que 3 côtés d’un carton, c’est parce que le 4e côté correspond à l’endroit où vous allez vous placer avec votre appareil photographique.

pic

L'orientation de côté

pict1

Lumière sur le côté gauche + réflecteurs

pict1

Regardez sur cet enchaînement des 4 photos, les différences sont bien visibles sur les mandarines et les assiettes:

pic

pic

border

L'orientation de face

pict1

Lumière face à l'appareil de photo + réflecteurs

pict1

Regardez sur cet enchaînement des 3 photos, les différences sont bien visibles sur les mandarine et les assiettes

pic

pic

Quelques astuces pour débuter:

  • Attention aux sources lumineuses que j’appelle parasites, si vous êtes dans votre salon, faites attention à la lumière diffusée par votre écran d’ordinateur, votre télévision, le reflet d’une vitre etc.
  • Les éléments autour de votre plat à photographier sont aussi à prendre en compte. Des murs et des meubles blancs renvoient la lumière, tandis que des murs de couleur changent la tonalité de votre photo, et des éléments foncés absorbent la lumière.
  • La vaisselle et le fond sont aussi importants. Un couvert en bois aura plutôt tendance à absorber la lumière à l’inverse d’une cuillère en argent. Un fond en tissu rouge renverra une tonalité rosée, tandis qu’un fond peint en blanc satiné réfléchira beaucoup de lumière.
  • Encore une petite astuce pour les plats en sauce ou avec du liquide. Qui n’a jamais été agacé par les reflets beaucoup trop présents sur une soupe (qui souvent fait un effet miroir et vous et votre appareil photo apparaissez alors sur la photo!)? Pour éviter cela, vous pouvez visser à votre objectif un filtre polarisant. Le filtre polarisant va atténuer, voire faire disparaître les reflets. Il va également augmenter le contraste de la photo et la vibrance des couleurs.